Warning: include(../../menus/menu1.php) [function.include]: failed to open stream: No such file or directory in /web/fplanglois/www/photo/technique/technique_photo_multimedia.php on line 11

Warning: include() [function.include]: Failed opening '../../menus/menu1.php' for inclusion (include_path='.:/usr/php52/pear') in /web/fplanglois/www/photo/technique/technique_photo_multimedia.php on line 11
Accueil >> Images >> Créer un cd vidéo en archivant ses photos >> Technique photo et multimédia

 

Regarder ses photos sur la télé avec un lecteur DVD de salon.

Jusqu'à présent cette partie du site était consacrée à l'image, rien qu'à l'image, sans commentaire. Il m'a semblé intéressant de faire partager mon expérience sur une tentative d'archivage "Intelligent" de mes photos.

L'idée est de créer un diaporama visualisable sur la télévision avec un lecteur de DVD. Et sur le même support -un simple CDR- conserver ses images en haute définition pour archivage.

Les pré-requis: Un lecteur de salon DVD compatible VCD, un logiciel de montage vidéo, un logiciel de gravure de CDR.

Il existe sur le marché un certain nombre de logiciels de diaporama qui sont utilisables uniquement sur ordinateur. Le logiciel de gravure Nero permet de faire des diaporamas lisibles sur un lecteur de DVD, mais il n'offre pratiquement aucune interactivité (si on utilise les menus, on est limité à 99 photos, pas de son, pas de transition).

1- S'assurer que son lecteur de DVD est compatible avec la norme VCD et même mieux, avec le SVCD.

Le VCD est l'ancêtre du DVD, ces CD étaient lus sur des appareils appelés CDI. On y trouvait l'interactivité des DVD, les menus, ce qui permettait au milieu des années 90 de lire des encyclopédies thématiques et de visionner des films avec une définition équivalente au VHS. Les films au format VCD sont lus par les ordinateurs. Le SVCD est une évolution de cette norme, développée par les chinois pour concurrencer sur leur marché local le DVD avec un support économique. Le VCD supporte des films en MPEG1 alors que le SVCD utilise le MPEG2 comme le DVD mais avec une résolution inférieur (pour faire simple) . En principe les lecteurs de DVD d'origine asiatique supportent tous les VCD et un certain nombre le SVCD.

2- Réaliser une suite de montages vidéo à partir de vos photos.

Les logiciels de montage vidéo permettent tous d'insérer des images fixes, pour le titrage ou simplement pour agrémenter les séquences. On va utiliser cette caractéristique pour introduire ses photos les unes à la suite des autres sur la 'TimeLine' (axe du temps: coeur des logiciels de montage où sont insérées les séquences). J'utilise pour ma part le logiciel Studio 7 de Pinnacle, c'est un produit grand public. Celui-ci permet sans problème la réalisation de films très longs. En revanche, quand on multiplie la succession d'images fixes, il devient très vite instable. C'est pourquoi, je me suis résolu à limiter mes séquences sur des durées de 8 à 12 minutes. Ca a le mérite de limiter la longueur des diaporamas. Pour archiver et présenter les photos d'une année, je réalise par exemple un film par mois. On introduit ensuite la musique, les commentaires, le sous-titrage, les transitions. Pas tout en même temps...

3- Compiler le film en SVCD.

Les logiciels de montages proposent maintenant très souvent la compilation VCD / SVCD. C'est le cas de Studio 7, mais la qualité de cette compilation est très différente selon les produits. La compilation MPEG 1 ou 2 comprend de nombreux paramètres d'optimisation qui ne sont pas accessibles par un produit grand public comme Studio 7. La différence de qualité peut être spectaculaire. C'est pourquoi vous préférerez passer par un logiciel tiers pour réaliser cette compilation. J'utilise pour cela le logiciel TMPGEnc www.tmpgenc.com pour lequel il existe encore une version freeware. Il faut alimenter ce dernier avec votre montage. Pour cela vous réaliserez un rendu de votre montage avec votre logiciel source (Studio 7 dans mon exemple) en demandant un fichier AVI qualité DV. C'est ce fichier qui sera fourni au logiciel cible (TMPEnc dans mon exemple) pour la compilation finale .

4- Créer l'interactivité

Dans le cas d'un diaporama, elle sera limitée au menu d'accueil. Ca tombe bien le logiciel de gravure Nero, depuis la version 5.5, permet de faire ça simplement :

5- Sauvegardez vos images en haute résolution

C'est une idée simple: tant qu'à faire un diaporama, on va en profiter pour conserver sur le même CDROM la copie des images qui ont servi à alimenter le diaporama. Ces copies seront stockées en haute résolution. De cette manière, quand à la suite du visionnage, si une photo vous plaît, vous saurez la retrouver simplement sur le CDROM.

Pour cela: dans la fenêtre de projet de Nero (l'arborescence des fichiers) vous devez créer un répertoire supplémentaire dans lequel vous copiez vos photos. C'est la même opération que pour une gravure normal. La seule différence, c'est que vous ajoutez aux répertoires systèmes qu'a créés Nero pour la compatibilité avec la norme VCD / SVCD votre propre répertoire de sauvegarde. Attention depuis la version 5.5, il est prévu de stocker des photos dans un répertoire de sauvegarde pour le mode diaporama intégré -trop simpliste- dont j'ai parlé en début de cet article. C'est d'ailleurs cette possibilité qui m'a donné l'idée de cette procédure. Mais ce mode est absolument incompatible avec un diaporama réalisé par montage comme proposé ici.

Puis gravez !

Un exemple de page d'accueil d'un SVCD.

Conclusion: Bien sûr la démarche proposée pourra être améliorée avec les logiciels auteurs destinés aux graveurs de DVD. Je n'en possède pas encore (non Danielle ne lit pas cette partie), mais de toute évidence si le stockage des images dans un répertoire supplémentaire n'est pas incompatible avec la norme DVD, on pourra faire mieux et plus.